Quebec Jours 2 et 3 – Parc National du Mont Tremblant

Lever aux aurores car mon acolyte souhaitait partir tôt. Le temps de se débarbouiller, de préparer une plâtrée de pâtes pour le midi en petit déjeunant et hop, en voiture.

La fraicheur du matin n’écorne pas la promesse de journée magnifique que le soleil naissant nous fait. La nature se réveille tranquillement et nous nous arrêtons le long du lac tremblant où une brume irréelle s’échappe du lac. C’est superbe.

Nous filons ensuite vers le parc, croisant quelques biches peu farouches. La route est assez déserte, bordée de forêts interminables. La Nature.

Une fois le portail du parc passé et la contribution de 8.50 $ acquittée, nous nous dirigeons vers le centre de découverte du parc. Je suis assez impressionné par la taille du parc (plus de 1500 km² quand même !), le nombres d’activités possibles été comme hiver et les facilités offertes pour en profiter (prêt-à-camper…). Je pense que l’espace disponible y est pour beaucoup, mais on sent que tout est fait pour que les québécois puissent profiter de leur si belle nature.

Après étude du plan et vu le temps dont on dispose, nous optons pour une promenade d’une douzaine de kilomètres offrant de beaux points de vue sur le lac Monroe: les sentiers de la Roche, de la Coulée et de la Corniche.

Le chemin monte assez brusquement, au milieu d’une forêt aux couleurs automnales naissantes. Je suis assez surpris par la largeur du sentier, cela fait assez autoroute et cela réduit quelque peu le charme de la balade. Fort heureusement, après un peu plus de  200m de dénivelé, nous arrivons au premier belvédère offrant un point de vue magique sur le lac Monroe.

DSC_6474

Après les 2,7km du sentier de la Roche, nous continuons avec celui de la Coulée. Ce sentier, plus étroit et donc plus conforme à l’idée que l’on se fait d’une balade forestière, monte, puis redescend jusqu’à celui de la Corniche et son belvédère. Le point de vue est là encore superbe, même si le temps s’est couvert entre temps.

La suite de la promenade emprunte un sentier qui descend tranquillement, traverse un petit cours d’eau et regagne la route.

La fin de la promenade est quant à elle bien moins agréable. En effet, il faut suivre la route pour retourner au point de départ sur à peu près 2 km.

Cette boucle d’un peu plus de 8km et d’à peine 3h en comptant les pauses offrent de superbe panoramas. Certains passages ne sont cela dit pas folichons.

Après quelques temps passés au centre de service et autour du lac Monroe, nous levons le camp et retournons à l’auberge de jeunesse. Après une session sieste/lecture, je fais quelques courses, puis file assister au coucher du soleil sur le lac Mercier.

DSC_6490

La soirée est courte, je me prépare un bon diner, puis file lire dans mon lit. Le sommeil me gagne à une vitesse sidérante.

Le jour suivant fut sportif. Devant prendre le bus en milieu d’après midi, je n’ai pas prévu de visite. Je commence par un footing d’une douzaine de kilomètres le long d’une piste cyclable. Le temps est magnifique même si la température était fraîche au début.

Après le déjeuner, je passe l’après midi avec une comparse de l’auberge à faire du canot dans le lac Moore près de l’auberge. C’est assez plaisant. Le soleil tape fort.

Il est ensuite temps de prendre le bus pour repartir à Montréal car la Scarabinha y arrive le soir même !!! Je refais donc le parcours en bus inverse de l’avant veille pour rejoindre son cousin, qui vit à Montréal et nous allons l’accueillir à l’aéroport. Soirée crêpes. Rideau.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s